Tabaka evasion : l'actu tourisme qui fait rêver !

L’impact du tourisme sur l’environnement

Le tourisme à ses débuts a des effets néfastes considérables sur l’environnement. Conscients de cette situation et pour y remédier, des mouvements écologiques évoquent le terme écotourisme. Aujourd’hui, la protection de l’environnement est constamment recherchée dans certaines sorties touristiques. Quel est donc l’impact du tourisme sur l’environnement ? Cet article vous le fera découvrir.

Les avantages du tourisme sur l’environnement

Il importe de préciser que le tourisme dont il s’agit ici est appelé écotourisme ou tourisme vert. L’écotourisme permet de prendre soin de l’environnement. En effet, les fonds collectés à l’issue de ce tourisme servent à l’entretien des sites touristiques. Ainsi, les parcs nationaux et les réserves naturelles sont entretenus. De même, les espèces menacées sont protégées. Les touristes s’impliquent donc à la préservation de la nature. Ils participent volontiers financièrement à l’entretien des lieux. Un environnement bien entretenu attire davantage de visiteurs soucieux de l’environnement. Ce qui est un véritable atout pour le gouvernement qui attache du prix au tourisme vert. L’écotourisme apporte généralement un impact positif sur l’environnement. Cet impact peut même durer longtemps pour le bonheur des uns et des autres.

Les inconvénients du tourisme sur l’environnement

L’écotourisme peut présenter également des inconvénients. En effet, des touristes au mépris des règles de préservation de l’environnement peuvent agir comme bon leur semble. Ainsi, la faune et la flore peuvent se trouver encore menacées voire détruites. En outre, des animaux déjà trop habitués à l’homme peuvent commencer à développer une certaine dépendance de celui-ci. De même, ils seront plus vénérables aux attaques de l’homme. Et, certains perdront même la qualité de prédateur qu’on leur connaît. Ainsi, l’écotourisme peut entraîner la destruction de la flore et de la faune s’il est mal géré. L’écotourisme est donc destiné à ceux qui sont vraiment soucieux de la protection de la nature. Les autorités sont donc obligées d’éviter le tourisme de masse pour éviter des dégâts incontrôlés.